Comment identifier une fuite d’eau sur un toit ?

Il est indispensable de procéder à un entretien régulier de votre toiture. En effet, une fuite d’eau sur le toit nuit à votre confort et peut engendrer des dégâts conséquents sur vos meubles et vos installations. Il est donc important d’en détecter la source et d’effectuer les réparations à temps. Dans le cadre de notre dossier sur l’entretien de toiture, découvrez ici les différentes méthodes pour trouver la source d’une fuite sur un toit.

L’inspection visuelle

L’identification de la fuite commence par une inspection visuelle en vérifiant les traces d’humidité au niveau du plafond et des murs. Notez que les taches provoquées par les fuites s’étalent sur tout le plafond. Le centre est toujours plus sombre que l’extérieur. Une inspection de la toiture depuis l’extérieur est aussi nécessaire pour voir si elle ne s’affaisse pas, le signe évident d’une fuite d’eau. Si vous notez le moindre désordre, il vous faudra réparer rapidement ladite fuite pour limiter les dégâts.

La pente de la toiture

L’eau peut entrer par les interstices entre les tuiles. Une pente insuffisante peut en effet entraîner une stagnation et une infiltration d’eau. La pente ne permet pas à l’eau de glisser rapidement pour atteindre la gouttière. Il sera alors nécessaire de la rectifier. Pour information, une pente de 30 % est nécessaire pour optimiser l’écoulement des eaux de pluie.

L’état des tuiles

Si la pente de la toiture est correcte, la fuite peut alors provenir de tuiles cassées ou fissurées. Si votre toit n’est pas muni d’un pare-vapeur, vous n’avez qu’à inspecter les tuiles depuis les combles pour dénicher les éventuels points de fuite. Si ce n’est pas le cas, il vous faudra monter sur le toit pour inspecter de visu l’état de vos tuiles. Le remplacement des tuiles défectueuses est la seule solution pour empêcher les fuites.

Il se peut également que les tuiles ne présentent aucune fissure, mais ne sont pas à leur place. Ce déplacement peut être engendré par un vent trop fort. Il vous suffit de remettre les tuiles à leur place pour empêcher l’infiltration d’eau.

Toiture gelée.

La fuite d'un toit peut provenir d'une tuile cassée ou fissurée.

Les fenêtres de toit

L’infiltration d’eau peut également découler du mauvais état des joints des fenêtres de toit. Une inspection visuelle du pourtour des fenêtres vous permet de détecter les traces d’humidité, révélatrices des fuites. Il est recommandé de changer rapidement les joints défaillants pour ne pas affecter le plâtre habillant les fenêtres de toit. Il est à noter que ce plâtre se détériore au contact de l’eau, d’où la nécessité d’agir en urgence pour remplacer les joints.

La gouttière

Il peut aussi arriver que la fuite provienne du mauvais état de la gouttière. Vous devez donc vérifier que vos installations ne sont pas bouchées par des corps étrangers tels des feuilles. La gouttière doit être vide et avoir une bonne pente pour permettre aux eaux de pluie de s’écouler rapidement vers la descente. Un nettoyage de la gouttière ou une correction de la pente peut être de mise selon le cas.

A lire aussi

Nettoyage et démoussage de toiture
Tout savoir de l’étanchéité de toit
Faire réparer sa cheminée

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Plus d'info Accepter